TOP
h
  >  Natation   >  Stravius, un homme en or

Stravius, un homme en or

Le Niçois a triomphé dans toutes les disciplines à Angers, où il s’impose sur le papillon (100m), le crawl (200m), 100m 4 nages et le dos (50m) et revient avec quatre médailles d’or

Outre les performances de Florent Manaudou, un autre nageur français a crevé l’écran lors des championnats de France en petit bassin. Rongeant son frein, à la recherche de sensations lors des derniers championnats d’Europe de Glasgow, Jérémie Stravius a trouvé la clé à Angers avec quatre médailles d’or. Triomphant dans toutes les disciplines, autant sur le papillon (100m) que sur le crawl (100, 200m) que les 4 nages (100 4nages) que sur le dos (50m), l’ancien amiénois a imposé sa griffe et a marqué son territoire en perspective de l’année olympique qui approche. Sa victoire sur le 50m dos hier et sa deuxième place sur le 100m derrière l’étoile montante Grousset en atteste : « Ces championnats sont positifs, j’ai bien réussi à récupérer de toutes les courses. Surtout, j’ai réussi à retrouver des sensations et j’ai eu le sentiment de nager de mieux en mieux tout au long de la compétition. C’est prometteur », relevait-il hier soir. Il aura été le nageur niçois de ces championnats, éclipsant Jordan Pothain, tandis que Charles Rihoux a montré de belles facettes, prenant notamment hier en conclusion des championnats le bronze sur le 100m.

Vainqueur du 200m nage libre après sa défaite sur le 100m, battue par sa rivale de Montpellier Marie Wattel, Charlotte Bonnet a ponctué son parcours à Angers par un titre haut la main sur le 400m nage libre, améliorant sa marque, passant sous la barre des 4 minutes (3’59’’80). Les sensations semblent être revenues pour celle qui cherchait quelques éléments de réponses pour son retour à la compétition, après des soucis à l’épaule qui ont lourdement handicapé en 2019 : « Je manquais encore un peu de repères, sinon je pense que j’aurais pu viser un record de France. Mais il était important d’aller étape par étape et de ne pas précipiter » soufflait-elle. Place désormais au grand bassin où la Niçoise va attaquer les grands travaux pour être au meilleur de sa forme lors des championnats de France à Chartres et d’être compétitive pour les JO 2020. « Honnêtement, à part les éventuelles blessures et la concurrence, forte, je ne vois pas d’obstacles pour Charlotte », précise son entraîneur Fabrice Pellerin. Sur le 400m, l’Antiboise Alizée Morel a conquis sa deuxième médaille de bronze, après le 200m vendredi. Enfin, Anaïs Arlandis (AS Monaco Natation) a glané hier sa seule médaille des championnats de France avec l’argent sur 100m papillon (58’72).